Match nul spectaculaire contre Francfort

Équipe première
18.02.2024

Après avoir été mené trois fois au score, le Sport-Club a réussi à obtenir un point face à l’Eintracht Francfort. Ritsu Doan, Vincenzo Grifo sur penalty et Michael Gregoritsch ont marqué lors du match nul spectaculaire 3-3 (2-2).

Trois jours après son dernier match, le Sport-Club a aligné face à l’Eintracht Francfort la même équipe qu’à Lens. Seul Vincenzo Grifo a pris la place pour Merlin Röhl, suspendu après son carton rouge contre le VfB Stuttgart. C’est devenu une habitude, des objets ont de nouveau été lancés sur la pelouse - dès la première minute puis plus tard, en signe de contestation vis à vis de la DFL. A peine la première interruption de jeu terminée, une autre a eu lieu dans la foulée. L’attaquant de Francfort Sasa Kalajdzic s’est blessé tout seul à un genou et a été remplacé après avoir été soigné (10e). 

Après onze minutes, les deux équipes ont pu enfin jouer au football. Le jeu s’est d’abord concentré au milieu de terrain, les deux défenses ne laissant peu de choses passer. C’est le SC qui s’est approché en premier du but adverse, mais Ritsu Doan, au duel avec Willian Pacho dans la surface, a manqué de peu le centre de Lucas Höler. La “combativité” souhaitée par Maximilian Eggestein avant la rencontre était bien là. Concentré, le Sport-Club a remporté de nombreux duels et a dominé le début de la rencontre, sans se procurer toutefois de grosse occasion de but après 25 minutes. 

Réaction immédiate après un but de Francfort venu de nulle part

Le match a ensuite pris un premier tournant à la 27e minute. La chance a souri à Francfort, qui ne s’était pourtant pas encore approché de la surface du SC, lorsque Yannik Keitel a glissé, laissant Omar Marmoush filer au but et marquer sur la première occasion de l’Eintracht (0-1, 27e). Les visiteurs s’étaient auparavant surtout évertués à faire tranquillement circuler le ballon dans leurs propres rangs. Mais le SC n’a pas accusé le coup et a réagi immédiatement. Ritsu Doan a égalisé trois minutes plus tard en poussant au fond des filets une frappe de Roland Sallai, détournée par le gardien de Francfort, Kevin Trapp (1-1, 30e). Doan avait été lui-même au départ de l’action en trouvant d’une talonnade Eggestein, qui a ensuite délivré le centre pour Sallai. Un joli but et une égalisation méritée pour Fribourg. 

Deuxième but de l’Eintracht, deuxième réaction immédiate de Francfort

Défensivement, le SC a rendu le match trop simple à l'Eintracht et cinq minutes après l'égalisation, Knauff a marqué après un contre (1-2, 35e). Très fort dans les petits espaces avec sa conduite de balle, le buteur Doan a apporté le danger sur son côté droit tandis que Keitel a essayé sans relâche de trouver ses coéquipiers en attaque avec de longs ballons. Ce qui a abouti à plusieurs corners, que les joueurs de l’Eintracht ont à chaque fois repoussé. Mais le SC a ensuite poussé les visiteurs à défendre dans leur moitié de terrain avant la pause et Keitel n’était pas loin de reprendre un tir raté d’Eggestein pour égaliser (44e). “Francfort a été extrêmement efficace en première période”, a expliqué Christian Streich.

La combativité des Fribourgeois a ensuite été récompensée dans le temps additionnel de la première période. Höler, qui avait éliminé son adversaire, a été touché dans la surface et a obtenu un penalty pour le SC, que Grifo a ensuite transformé d’une main de maître et permis à Fribourg d’égaliser une nouvelle fois (2-2, 45e+5). 

Les supporters ont provoqué une longue interruption

Après 51 minutes, le match a de nouveau été arrêté pour des jets d’objets, pile lorsque Doan était en bonne position pour frapper. L’arbitre de la rencontre, Tobias Stieler, a envoyé les deux équipes aux vestiaires en signalant qu’une nouvelle interruption provoquerait l’arrêt définitif du match. 

Le jeu a ensuite repris par une occasion du SC mais Trapp n’a pas tremblé devant la tête de Höler. De l’autre côté, c’est Atubolu qui a été vigilant sur une reprise de volée de Knauff (59e). Le Sport-Club a pris le jeu à son compte et a essayé de se procurer des occasions tandis que les visiteurs sont restés appliqués défensivement, attendant des opportunités en contres. Lorsque la défense de l’Eintracht ne repoussait pas ses occasions, le SC manquait de justesse offensivement et a souvent raté la dernière passe, comme lors de la 71e minute, lorsque Doan a marché sur le ballon. Francfort a profité de cette erreur pour se projeter vers l’avant. Knauff a hérité du ballon aux seize mètres et n’a laissé aucune chance à Atubolu (3-2, 72e). 

Troisième égalisation

Mais le SC a une nouvelle fois réagi. Trois joueurs sont entrés en jeu, dont Michael Gregoritsch qui n’était pas loin d’égaliser à la 80e minute. Après un centre depuis le côté gauche de Sallai, l’attaquant du SC n’a pas réussi à mettre assez de puissance dans sa tête pour tromper Trapp. Francfort, qui défendait pourtant efficacement, a ensuite plié lorsque Gregoritsch s’est élevé une deuxième fois dans la surface pour placer une tête, victorieuse cette fois (3-3, 89e). Alors que Fribourg venait d’égaliser pour la troisième fois, le public a donné plus que jamais de la voix. Le suspens est ensuite resté intact lors des dix minutes de temps additionnel. L’Eintracht a voulu inscrire le quatrième but et le SC a dû éloigner en catastrophe le danger trois fois en deux minutes. “Chaque équipe a voulu inscrire le but de la victoire”, s’est exprimé l’entraîneur de Francfort, Dino Toppmöller, après la rencontre. 

Car son gardien a également dû s’employer pour éviter une défaite à son équipe. Entré en cours de jeu, Florent Muslija a vu que Trapp s’était avancé et a l’a mis à contribution en tentant de le lober depuis la ligne médiane. Une poignée de secondes plus tard, Gregoritsch a vu sa frappe aux huit mètres être dégagée devant sa ligne par un défenseur de Fribourg. “Avec un peu de chance, on aurait même pu gagner”, a avoué Grifo après la rencontre. “Mais nous sommes quand même satisfaits du match nul, nous sommes revenus trois fois au score, ce n’est pas rien.” Streich aussi était satisfait de la performance de son équipe. “Nous avons tout donné. Nous sommes revenus à chaque fois au score et nous avons même eu l’occasion de remporter le match à la fin. Je suis content car tout le monde s’est donné à 100%, même ceux qui sont entrés en cours de jeu.”

Photo : Achim Keller

 

La feuille de match

La composition du SC Fribourg: Atubolu - Gulde, Keitel (77e, Sildillia), Kübler - Makengo (77e, Weißhaupt), Eggestein, Höfler, Doan - Grifo (82e, Msulija), Sallai (88e, Philipp), Höler (77e, Gregoritsch) 
Entraîneur : Christian Streich 
Remplaçants : Müller, Szalai, Weißhaupt, Adamu, Muslija, Sildillia, Philipp, Günter, Gregoritsch 
  
La composition de l'Eintracht Francfort : Trapp - Tuta, Hasebe, Pacho - Buta, Skhiri, M. Götze (86e, Rode), Max (90e+3, Nkounkou) – Chaibi (90e,+3 Ekitiké), Kalajdzic (11e, Knauff), Marmoush (86e, Ebimbe) 
Entraîneur : Dino Toppmöller 
Remplaçants : Grahl, Smolcic, Ekitiké, Rode, Chandler, van de Beek, Ebimbe, Nkounkou, Knauff 
  
Buts : 0:1 Marmoush (27e), 1:1 Doan (30e), 1:2 Knauff (35e), 2:2 Grifo (s.p., 45e+5), 2:3 Knauff (72e), 3:3 Gregoritsch (89e) 
Cartons jaunes :  
  
Cartons rouges : 
Arbitre : Tobias Stieler 
Spectateurs : 34.700 
 

SC-Actualités

Équipe première
15.04.2024

Patrick Osterhage signe à Fribourg

Équipe première
13.04.2024

Répondre présents face aux Lilien

Équipe première
06.04.2024

Nette défaite contre Leipzig

Équipe première
04.04.2024

« Être proactifs » contre Leipzig

Votre navigateur est expiré.
Il n'est plus mis à jour.
Veuillez télécharger l'un de ces navigateurs actuels et gratuits.
Chrome Mozilla Firefox Microsoft Edge
Chrome Firefox Edge
Google Chrome
Mozilla Firefox
MS Edge
Pourquoi ai-je besoin d'un navigateur à jour?
sécurité
Les nouveaux navigateurs protègent mieux contre les virus, la fraude, le vol de données et d'autres menaces pour votre vie privée et votre sécurité. Les navigateurs actuels comblent les failles de sécurité qui pourraient permettre aux attaquants de pénétrer dans votre ordinateur.
nouvelles technologies
Les technologies utilisées sur les sites Web modernes sont mieux prises en charge par les navigateurs actuels. Cela augmente la fonctionnalité et améliore l'affichage. Avec de nouvelles fonctions et améliorations, vous pourrez surfer sur Internet plus rapidement et plus facilement.