En huitièmes de finale après une folle remontée

Équipe première
22.02.2024

Le Sport Club a su une nouvelle fois renverser un match pour se qualifier en huitièmes de finale de l’Europa League. Lors du succès 3-2 (2-0) contre le RC Lens jeudi soir, le SC a remonté un retard de deux buts. Roland Sallai a inscrit un doublé et Michael Gregoritsch le but de la victoire.

“Ce match restera gravé pour l’éternité”. Michael Gregoritsch ne s’est pas trompé dans sa courte mais juste analyse de la rencontre après 120 minutes de jeu. La soirée d’Europa League a débuté avec une animation des supporters qui s’est étendue sur toute la longueur de la Südtribüne. Le SC a lui aussi commencé la rencontre, de manière peu habituelle, en devant marquer vers la Südtribüne et en proposant un onze offensif avec Merlin Röhl titulaire. Ce qui a conduit à un premier tir après trois minutes : la reprise de volée de Roland Sallai aux 17 mètres s’est envolée largement au-dessus du but. En défense, Kiliann Sildillia, qui a remplacé Yannik Keitel, touché à un mollet, et ses coéquipiers se devaient d’être attentifs. Malgré de bonnes phases de jeu dans les premières minutes, le SC ne s’est pas procuré de grosses occasions de but. 

Peu d’occasions mais deux buts des visiteurs 

Le match s’est ouvert après une demi-heure de jeu et les Français se sont montrés de plus en plus actifs. Si peu d’occasions ont eu lieu dans le jeu, David Pereira Da Costa a profité à la 28e minute d’un dégagement malheureux de Noah Atubolu sur un coup franc pour ouvrir le score aux treize mètres. Un but pas forcément prévisible, comme les occasions de marquer avaient été jusqu’alors très rares des deux côtés. Et c’est ainsi, qu’un autre coup de pied arrêté aurait pu mener à l’égalisation de Fribourg. Après un centre de Sallai depuis les abords de la surface de réparation, Nicolas Höfler a prolongé le ballon sur le torse de Jonathan Gradit, qui l’a dévié sur le poteau. Le tir dans la foulée de Höfler a ensuite été capté par le gardien de Lens, Brice Samba (33e). 

Se souvenant de son come-back lors du dernier match à domicile, face à l’Eintracht Francfort, le SC a mis la pression sur son adversaire pour égaliser. Lors d’un corner à la 40e minute, le ballon a effleuré la tête de Sildillia avant de glisser entre les doigts de Samba, qui a eu de la chance de pouvoir finalement bénéficier d’une sortie de but. Mais ce sont les Français qui ont marqué les buts : deuxième occasion pour Lens, deuxième but à la 45e minute. Sur un duel avec Elye Wahi, Manuel Gulde a prolongé involontairement le ballon du dos, ce qui a permis à l’attaquant lensois de se présenter seul face à Atubolu et de marquer d’un piqué pour le 0-2. “Nous n’étions pas dedans en première période”, a résumé l’entraîneur Christian Streich, après 45 premières minutes décevantes. 

Agitation et incrédulité 

La deuxième période a débuté avec les entrées en jeu de Noah Weißhaupt et de Michael Gregoritsch et le Sport-Club a continué à faire beaucoup d’efforts. Un but rapide pour réduire l’écart et tout aurait été alors possible. Lukas Kübler, avec un tir puissant de loin et qui est passé au-dessus du but, a planté la première banderille à la 51e minute. Avec deux buts d’avance, les Français n’ont pas voulu se découvrir et ont attendu les opportunités en contres. 

Le SC a manqué de précision dans le dernier geste et autour de la surface de réparation des visiteurs. Une décision arbitrale a ensuite laissé incrédules les joueurs du SC ainsi que le staff et les spectateurs. Après avoir chipé le ballon dans les pieds d’un adversaire dans la surface de réparation, Röhl a été taclé mais l’arbitre a décidé de donner une sortie de but aux Lensois, sans même que le VAR ne revienne sur l’action. 

Sallai récompense les efforts

Et d’un coup, tout est devenu possible. Sallai a réduit l’écart aux huit mètres à la 67e minute. Deux minutes seulement après son but, le Hongrois a vu son centre être repoussé au dernier moment par un défenseur adverse alors que Ritsu Doan attendait le ballon au milieu de la surface. Le Sport-Club mettait la pression et se rapprochait de l’égalisation. Le tir de Doan a été repoussé par Samba, avant que Gregoritsch n’échoue de la tête par deux fois (73e, 76e). Mis à part deux, trois contres des visiteurs, le jeu n’allait plus que dans un sens. 

Lors de la 90e minute, Gregoritsch a de nouveau testé Samba, mais le gardien a détourné la tête de l’attaquant autrichien au-dessus de son but. Juste après, le stade est entré en extase totale. La raison : Sallai et son deuxième but. Le SC a réussi à rattraper son retard en marquant, on ne sait trop comment, depuis les onze mètres et a ensuite même eu l’occasion de remporter la rencontre dans le temps réglementaire sur la dernière action. Mais les têtes de Gregoritsch ne voulaient décidément pas rentrer dans le but et le match s’est poursuivi en prolongations. Mérité pour Fribourg. 

“Gregerl” donne l’avantage

Le SC a également bien commencé la première période des prolongations, en restant très actif, porté vers l’avant et en voulant absolument inscrire le troisième but, au contraire des Lensois. Et c’est finalement ce qui est arrivé et Gregoritsch a enfin été récompensé de ses efforts depuis son entrée en jeu. Après une récupération de Sallai dans la surface de réparation, l’attaquant autrichien a marqué dans le but vide (99e) et ainsi donné l’avantage au Sport-Club, 3-2. Après 0-2. “Nous avons changé de système à la pause et nous avons parfaitement déroulé notre jeu ensuite”, s’est réjoui Streich. 

Wesley Said a fait passer des frissons à Atubolu sur une action en solitaire, qu’il a conclu en sollicitant le gardien sur une frappe en angle fermé (104e). Lens a dominé les premières minutes de la deuxième période des prolongations et Atubolu a d’abord repoussé un tir sur la pelouse trempée, avant de s’emparer du ballon (111e). Le SC a pêché physiquement - compréhensible après le come-back et la débauche d’énergie - et seulement deux joueurs ont participé aux actions offensives, au lieu de l’équipe entière. L’objectif premier était clair : défendre. Le Sport-Club a tout bien fait. Tout. La récompense : les huitièmes de finale de l’Europa League. L’adversaire sera dévoilé vendredi à Nyon. Les deux matchs auront lieu les 7 et 14 mars et le SC recevra en premier son adversaire. “C’est un soir particulier, qui était jusqu’à la mi-temps déprimant”, a confessé Streich plus tard. Un match pour l’éternité.

Photo : Achim Keller

 

La feuille de match

La compo du SC Fribourg: Atubolu - Kübler (101e, Günter), Gulde (86e, Ginter), Sildillia (46e, Weißhaupt) - Sallai (106e, Muslija), Eggestein, Höfler, Makengo (46e, Gregoritsch), Doan, Röhl (86e, Grifo) - Höler 
Entraîneur : Christian Streich 
Remplaçants : Müller, Uphoff, Szalai, Weißhaupt, Adamu, Muslija, Ginter, Günter, Grifo, Gregoritsch 
  
La compo du RC Lens: Samba - Gradit (103e, Diouf), Khusanov, Medina - Frankowski (73e, Aguilar), El Aynaoui, Abdul Samed (103e, Said), Chavez (80e, Haidara) - Pereira Da Costa (80e, Fulgini), Sotoca, Wahi (73e, Guilavogui) 
Entraîneur : Franck Haise 
Remplaçants : Leca, Pandor, Aguilar, Haidara, Diouf, Fulgini, Mendy, Sishuba, Thomasson, Guilavogui, Said 
  
Buts : 0:1 Pereira Da Costa (28e), 0:2 Wahi (45e), 1:2 Sallai (67e), 2:2 Sallai (90e+2), 3:2 Gregoritsch (99e) 
Cartons jaunes : Höler, Kübler, Frankowski, Streich, Sotoca, Fulgini, Said,  
Deuxièmes cartons jaunes : 
Cartons rouges : 
Arbitre : Rade Obrenovic 
Spectateurs : 34.700 

 

 

SC-Actualités

Équipe première
15.04.2024

Patrick Osterhage signe à Fribourg

Équipe première
13.04.2024

Répondre présents face aux Lilien

Équipe première
06.04.2024

Nette défaite contre Leipzig

Équipe première
04.04.2024

« Être proactifs » contre Leipzig

Votre navigateur est expiré.
Il n'est plus mis à jour.
Veuillez télécharger l'un de ces navigateurs actuels et gratuits.
Chrome Mozilla Firefox Microsoft Edge
Chrome Firefox Edge
Google Chrome
Mozilla Firefox
MS Edge
Pourquoi ai-je besoin d'un navigateur à jour?
sécurité
Les nouveaux navigateurs protègent mieux contre les virus, la fraude, le vol de données et d'autres menaces pour votre vie privée et votre sécurité. Les navigateurs actuels comblent les failles de sécurité qui pourraient permettre aux attaquants de pénétrer dans votre ordinateur.
nouvelles technologies
Les technologies utilisées sur les sites Web modernes sont mieux prises en charge par les navigateurs actuels. Cela augmente la fonctionnalité et améliore l'affichage. Avec de nouvelles fonctions et améliorations, vous pourrez surfer sur Internet plus rapidement et plus facilement.